formation cariste toulouse

Pourquoi la réforme du CACES® R389 en 2020 ?

Pour une diminution des accidents de travail

Depuis quelques années, des progrès significatifs sur la sécurité ont été constatés suite à l’exigence des formations CACES®. Un grand nombre de conducteurs ont été formés sur la conduite en sécurité des chariots élévateurs.

On a, de ce fait, observé une stabilité du nombre d’accidents de chariots (tout comme des autres engins comme les nacelles élévatrices ou PEMP, ou les engins de chantier).

Pour poursuivre cet objectif de réduction des AT (Accidents de Travail), la Cnam va même étendre le dispositif CACES® aux chariots de manutention gerbeurs à conducteur accompagnant.

Cette réforme s’appliquera également aux ponts roulants et aux portiques (y compris les semi-portiques) – CACES® obligatoire désormais.

 

Donc comme vous aurez pu le constater, il va y avoir quelques changements au niveau de la réglementation des CACES®. L’objectif de cette réforme est de rationnaliser la mise en oeuvre des recommandations CACES, d’en clarifier et d’en faciliter l’application en entreprise (les chariots de manutention Gerbeur accompagnant deviennent donc un CACES® à part entière). Ceci a donc un impact direct sur la formation de vos collaborateurs.

En effet, l’obligation réglementaire d’évaluation des connaissances théoriques et de la pratique pour la conduite en sécurité est bien évidemment maintenue (article 2 de l’arrêté du 2 décembre 1998), mais est également renforcée sur la connaissance des machines et leur conduite.

L’exigence de formations de qualité est donc impérative pour vos collaborateurs.

Un petit rappel de la réglementation :

Selon l’article R4323-55 du code du travail, tout travailleur amené à utiliser un chariot de manutention à conducteur porté doit avoir suivi une formation théorique et pratique, et avoir une autorisation de conduite délivrée par son employeur (article R4323-56).

Ceci implique donc que :

  • le conducteur a suivi une formation spécifique, qui doit être complétée et réactualisée aussi souvent que nécessaire,
  • il dispose donc des connaissances et savoir-faire nécessaires, attestés par la réussite des épreuves théoriques et pratiques appropriées,
  • son aptitude médicale pour la conduite d’un engin de manutention ait été vérifiée,
  • son employeur se soit assuré qu’il connaît également son environnement de travail, ainsi que les consignes et règles de circulation et de sécurité,
  • son employeur lui ait délivré une autorisation de conduite.

En savoir plus sur la formation CACES® Chariots R389 >

 

Suivez-nous sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.