Les femmes dans le bâtiment, le transport et la logistique

Journée de la femme : focus sur le bâtiment, le transport et la logistique

En ce jour du 8 mars, nous souhaitons vous parler de la place de la femme dans le BTP, le transport et la logistique.

Des métiers réservés aux hommes ? Exit ces clichés ! On constate que depuis une dizaine d’années, ces secteurs se féminisent – et ce pour plusieurs raisons :

femmes dans la logistique et le bâtiment

Dans le secteur du Bâtiment :

L’un des clichés encore très présent dans nos esprits, c’est qu’il faut être « fort » pour travailler dans le TP. C’est donc, dans notre « culture », un « travail d’homme ». Hors les outils, machines et engins étant de plus en plus mécanisés et performants, ils sont aussi plus adaptés et accessibles aux femmes.

D’autre part, les mentalités évoluent et c’est aussi une volonté de notre société de laisser davantage de place à la femme. On n’est encore très loin de la parité, bien évidemment, mais la femme gagne un peu plus de terrain avec le temps et réussit à s’imposer comme véritable actrice dans le secteur. 

Quelques chiffres :

Entre 2000 et 2015, la pourcentage de femmes dans le bâtiment est passé de 8,6% à 11,9%. Cette progression concerne tous les métiers et toutes les fonctions du secteur – dont voici la répartition des femmes.

Dans le secteur du Bâtiment :

L’un des clichés encore très présent dans nos esprits, c’est qu’il faut être « fort » pour travailler dans le TP. C’est donc, dans notre « culture », un « travail d’homme ». Hors les outils, machines et engins étant de plus en plus mécanisés et performants, ils sont aussi plus adaptés et accessibles aux femmes.

D’autre part, les mentalités évoluent et c’est aussi une volonté de notre société de laisser davantage de place à la femme. On n’est encore très loin de la parité, bien évidemment, mais la femme gagne un peu plus de terrain avec le temps et réussit à s’imposer comme véritable actrice dans le secteur. 

Quelques chiffres :

Entre 2000 et 2015, la pourcentage de femmes dans le bâtiment est passé de 8,6% à 11,9%. Cette progression concerne tous les métiers et toutes les fonctions du secteur – dont voici la répartition des femmes.

  • 46,1 % parmi les employés et techniciens
  • 18 % parmi les cadres
  • 1,5 % parmi les ouvriers

On le constate à la lecture de ces chiffres, que les femmes sont essentiellement sur des fonctions supports, d’encadrement. Les femmes s’imposent donc dans les métiers de la construction.

Certes, peu de femmes conduisent les engins mais les chiffres progressent avec les mentalités.

Des organismes, comme la CAPEB par exemple, s’engagent sur la mixité. L’objectif est de féminiser 1/3 des effectifs d’ici 2025.

Le bâtiment, une source d’épanouissement pour les femmes ?

Et bien oui ! Les femmes aiment le travail en lui-même car :

  • elles exercent un métier dans un secteur porteur (pérénnité de l’emploi et peu de mobilité)
  • elles aiment travailler avec des matériaux nobles, 
  • elles sont au cœur des avancées techniques et technologiques, 
  • elles participent à l’amélioration de l’environnement : missions concrètes, accès sur le développement durable,
  • elles construisent, transforment, rénovent,
  • elles sont en contact avec les clients,
  • elles touchent des salaires supérieurs à d’autres secteurs,
  • elles ont des horaires compatibles avec leur vie familiale et sociale,
  • et enfin, elles sont également sur le terrain, résolvent des difficultés techniques, ont des responsabilités…..
femme cariste

Dans le transport et la logistique, la place de la femme est de plus en plus importante :

Depuis quelques années, les entreprises ont davantage ouvert les portes aux femmes et ce, pour plusieurs raisons.

Contrairement au Bâtiment, les femmes dans le transport et la logistique représente presque 25% des effectifs. Là encore, les clichés sont bien présents. On pense encore que c’est aux hommes de conduire des camions ou des bus (seulement 5% de conductrices de camions et 13% de conductrices de bus), tout comme pour le métier de cariste ou préparateur de commandes.

Toutefois, l’économie en elle-même à imposé aux entreprises d’accueillir de plus en plus de femmes dans ces fonctions. En effet, la progression du nombre d’entrepôts logistiques, face au manque de main d’œuvre de plus en plus problématique, implique une ouverture aux femmes. Le secteur évolue très vite, les mentalités, pour des raisons économiques, sont donc obligées de suivre.

Tout comme pour le bâtiment, les engins de manutention dans la logistique ou les véhicules dans le transport se sont grandement perfectionnées et leur conduite s’en voit grandement facilitée.

Malgré cela, les femmes reconnaissent qu’elles sont obligées de faire beaucoup d’efforts pour pouvoir s’imposer dans un milieu très masculin.

Là encore, c’est essentiellement dans les fonctions d’encadrement et fonctions supports que les femmes sont en postes.

Toutefois, on constate qu’il y a de plus en plus de préparatrices de commandes et de femmes caristes.

Ce qu’elles aiment dans le transport et la logistique :

  • répond à leur besoin d’autonomie,
  • impose de la rigueur,
  • nécessite du dynamisme et de la réactivité,
  • amenées à solutionner des problèmes complexes, qu’ils soient organisationnels, techniques….
  • Le travail avec des personnes d’horizons multiples…

 Pour conclure, Mesdames, si vous êtes attirées par le bâtiment, le transport ou la logistique, foncez !

Vous avez votre place !

Nous souhaitons une très belle journée à toutes les femmes !

Source : FFB

Suivez-nous sur les réseaux !